Idem

(JPEG)

Les news
Idem rentrera en studio fin avril 2007 pour poursuivre son travail de pré-prod autour du prochain album dont la sortie est prévue en 2008, petite mise entre parenthèses des concerts qui reprendront à la rentrée 2008 !

Mars 2007 : Sortie d’ ‘ Aérobiose Epilogue’ – 12 titres extraits du triptyque Aérobiose + une session video.

Biographie
IDEM (l’ équivalence) a mis au point un mélange très personnel qui accepte diverses étiquettes telles que Low-Groove, Heavy-Ambient, ou encore Drum’ n’ Mass … Leur approche particulière des schémas rythmiques donnent naissance à des compositions qui surprennent. Un son qui trouve sa place quelque part entre Sofa Surfers et Scorn. Une musique de mouvement, tantôt grave, tantôt dansante, où l’ énergie n’ entre pas en opposition avec l’ introspection, où le calme n’ exclut pas la puissance. Intelligentes et jouissives, voire ludiquement mystiques, les compositions d’ IDEM démontrent que, lorsqu’ elle est sincère et sans préjugé, la musique peut sortir des sentiers battus sans pour autant devenir une curiosité pour spécialistes.

Le trio IDEM (basse-batterie-guitare-voix-machines) a une centaine de concerts à son actif : Printemps de Bourges, Nevers à Vif, Bars en Trans, Musiques Volantes, Tour de scènes, Olympic, Run Ar Puns, Café Charbon, Chabada, Austrasique, VIP, Fuzz’ Yon, Bateau Ivre, … aux côtés de Ez3kiel, Lab°, Les Thugs, Hint, Zenzile, High Tone, la Phaze, Melt Banana, Ruda Salska, Fragile, Portobello Bones, JMPZ, Sayag Jazz Machine, Rubin Steiner, Daau, Svinkels, Venus, … En 1999, IDEM réalise son premier ep 4 titres produit par Kéim Zo Fed Production sur le label Shoshin Sounds [Kyu, Sweet Back]. L’ année suivante, le groupe bénéficie du parrainage de la salle le Chabada à Angers (réseau Fédurok).

En 2002, IDEM est sélectionné pour les découvertes du Printemps de Bourges.

En mai sort le premier album « absent without leave » (Shoshin Sounds / Mosaic Music), enregistré et produit par Bruno Brevet (Staccato’ studio à Nantes). Le disque reçoit un très bon accueil dans la presse musicale spécialisée.

IDEM est sélectionné pour Artistes en Scène 2003. A l’ occasion de ces résidences (Fuzz’ Yon), le groupe travaille avec scénographes et spécialistes de l’ image, afin de développer une nouvelle entité visuelle.

En avril 2004 est sorti “waterglasscolor”, disque composé de titres inédits et de remix du premier album, par Ez3kiel, Lab°, El Barön L.A, et K1000 d’ U.H.T. Ce disque est le premier volet du triptyque “aérobiose”, qui comprendra également le second album d’ IDEM et le maxi “out immer”.

Le 15 novembre 2004 est sorti ‘Aerobiose’ le deuxième album d’ Idem (Keim Zo Fed / Mosaic music).

Pour la suite voir ‘ Albums’ et ‘ Les news’ …


Reviews de l’ album « Aérobiose » par CharlyCha :

(JPEG) Idem nous a fait parvenir son dernier opus intitulé « Aérobiose » et c’ est avec un grand enthousiasme que je vous livre là mes impressions.

Dés le premier titre « Dum agree », les rythmes sont entraînants, marqués, tel une marche lourde et nous plongent dans l’ atmosphère électro et dark du Dub electro rock d’ idem.

Les guitares électriques lourdes côtoient les machines électro. il y a aussi quelques apparitions de voies robotiques « parlées », qui parlent avec ces riffs de guitare saturées poussées à l’ extrême avec d’ autres sons noisy.

Le bpm augmente au fil des titres d’ « Aérobiose », et l’ ambiance est de plus en plus envoûtante. Les rythmes sont toujours très marquées (« Interpretative Progress », « Madam [a.m] »). Les cris lointains et autres effets nous livrent une atmosphère sombre voir angoissante. Terrifiant ?

Les lignes de basses sur « Madam [a.m] » et « Ofco » nous transportes à l’ aide de paroles, et ce sont ces mêmes paroles qui cherchent à voler la vedette aux guitares déchirées. Emotions !

Les compos sont soignés et travaillées, fortes. D’ ailleurs, plus je l’ écoute, plus je monte le son, machinalement, comme pour augmenter les vibrations de ces bases qui ne font qu’ augmenter mes sensations. Vibrations !

Nous avons parfois l’ impression d’ avoir à faire à un documentaire russe sur « Ofco » avec cette voie féminine qui tente certainement de nous expliquer quelque chose… mais quoi ? A certains moments, les instruments se taisent même, comme pour écouter sagement, mais par la suite, on dirait qu’ ils se rebellent et montrent un désaccord certains. Rébellion ?

Le discours semble continuer sur « Down The Line », mais en anglais cette fois ci, nettement plus classique. Le dernier titre, « And A Creative Processus » se présente plus calme, toujours très entraînant, marquant définitivement cet album dans ma mémoire. Accalmie ?

L’ album a cette homogénéité là, qui fait que l’ on passe d’ un titre dub à un titre plus dark, voir noisy, tout en restant respectueux envers son genre – certains le comparent d’ ailleurs à Ez3kiel. Il est quoi qu’ il en soit unique et si j’ avais à le résumer en un mot, je dirais peut sûrement : Puissant !


Albums

Absent without leave (mai 2002)

(JPEG)

Waterglasscolor (avril 2004)

 

 

 

 

 

Aerobiose (novembre 2004)

(JPEG)

Out Immer (avril 2006)

 (JPEG)

 

 

 

Aérobiose Epilogue (mars 2007)

(JPEG)

  The Sixth : Aspiration Museum Overview (Octobre 2008)

(JPEG)

Review de l’ album par Charlycha

Lien(s)
Site officiel du groupe

  « And a » en écoute sur notre juke box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *